fbpx

rencontre avec

rechercher

X

rencontre avec la metteur en scène Françoise Dô

le jeudi 4 avril à 20h

Pendant la phase d’exploitation du spectacle A PARTÉ de la metteur en scène Françoise Dô, une rencontre réservée aux certifiés de l’Académie Charles-Dullin aura lieu le jeudi 4 avril

déroulement de la rencontre

20h-21h : assister à la représentation de la pièce

21h-22h : rencontre exclusive avec la metteur en scène sur son approche et sur la problématique qui sous tend son travail –> « Comment montrer et dire ce que le public ne veut pas entendre ou voir, comment aborder des sujets violents ou difficile sans heurter les sensibilités, comment ouvrir le dialogue et partager un discours sans choquer ».

La thématique pourrait être donnée en amont pour que les certifiés aient des questions pertinentes à poser lors de la rencontre dédiée après le spectacle.

merci de confirmer votre participation par mail à clara.pecot@ecolecharlesdullin.fr

Lieu de la rencontre

Théâtre Ouvert 
4 bis, cité Véron – 75018 Paris

L’entrée de la cité se trouve au niveau du 94 bd de Clichy

Tarif préférentiel de 8€ pour les certifiés de l’Académie Charles-Dullin

Métros : Blanche (L 2) , Place de Clichy (L 13), Pigalle (L12)
Bus : 30, 54, 74 (arrêt Blanche), 68, 80, 81, 95 (arrêt Place de Clichy)

Le spectacle A PARTÉ

Texte et mise en scène Françoise Dô

Avec  Astrid Bayiha, Abdon Fortuné Koumbha

Création lumière  Cyril Mulon

Création musicale Noss Dj

………

Nicole est de retour dans la région.
Elle refait sa vie avec son nouvel amant. Chat.
Mais Stéphane, son mari dont elle est séparée depuis quelques mois, voit en ce retour l’occasion de la reconquérir.
Qu’est-on prêt à faire pour conserver sa famille ?

………

A PARTÉ ouvre de manière assumée sur plusieurs niveaux de lecture. 
Il renvoie à la convention théâtrale, selon laquelle un acteur feint de se parler à lui-même en éclairant le public sur ses motivations intérieures. 
Il indique la pesanteur des silences et des non-dits. 
Les personnages principaux vivent dans leurs enfermements. 
Ils s’expriment sous forme de monologues. 
Leurs histoires chassés-croisées se jouxtent jusqu’à l’interférence.

Plusieurs thèmes sont abordés. 
Le principal est celui de la solitude.
La solitude découlant de la séparation impossible d’êtres qui s’aiment : une femme et un homme, un fils et sa mère, une mère et son enfant.

Je me propose de mettre en scène ce texte dans un espace sobre où la lumière impose la rêverie face à une réalité trop crue.

Françoise Dô

………